Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossiers impatients

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Dossiers impatients   Mar 2 Jan - 15:58

Après ablation du périoste sur divers sujets tests et comparativement au témoin à différentes phases lunaires, nous pouvons finalement valider les suppositions émises par notre collègue à la date du quatorzième jour des moissons, an 657 impérial : aucune modification notable des capacités régénératives osseuses provenant des détenus ayant accepté l’inoculation du parasite ainsi que de participer à l'expérience n'est à porter à l'attention des autorités sanitaires. Les expériences ultérieures qui impliqueront des greffes de périostes infectés en vue de … Un rayon de lumière se réfléchit contre les parois d'un alambic. Le matin est-il passé ? Mes yeux me brûlent un peu, et mon café, quand je tente d'en prendre une lampée timide, est froid depuis longtemps. J'ai le pas hésitant tandis que je m'éloigne du laboratoire pour m'étirer plus convenablement dans la salle d'attente vide. C'est un soleil de midi déclinant qui noie la pièce dans sa lumière agressive ; à moins qu'il ne soit voilé par les lourds nuages si coutumiers de la saison. J'ai besoin de m'aérer un peu avant que les trombes d'eau à venir ne me chassent de mon balcon et ne m'offrent une nouvelle journée ininterrompue à gratter et annoter le papier, en me basant sur les notes des jours que j'ai passés à gratter divers tissus. Je m'adosse donc tranquillement au garde-fou à l'étage qui me donne vue sur les boyaux et les canaux de la cité, occupé, après avoir soigneusement bourré une pipe, à seulement faire quelques ronds de fumée qui insultent leurs frères orageux qui planent lourdement au-dessus de la capitale. Je vais essayer de me souvenir d'aller chercher quelque chose à emporter pour déjeuner à un éventaire – ou dîner, selon l'heure à laquelle j'y penserai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Mar 2 Jan - 18:57

La matinée devait déjà toucher à sa fin pourtant, la journée ne faisait que commencer pour Alexander. Comme tous les jours, son emplois du temps était chargé, mais cela lui importait peu. Il venait tout juste d'engager une jeune cartographe, Zirro, elle lui serait utile pour des projets futurs. Mais cet imprévu, même si bénéfique, avait dû reporter son rendez-vous avec Lily. Qui d'ailleurs avait l'air bien surprise à son arrivée.

- Il faudra que l'on parle de se qu'il vient de se produire, mon garçon, fit-il d'un ton de reproche à Erwin pendant qu'ils marchaient dans les rues de Dühr. Je ne t'ai pas confié l'éducation de ma fille pour que tu la souilles avec tes activités perverses.

Ce dernier ne dit mot, il savait ce qu'il l'attendait. Krov avait un don particulier pour à la foi menacer et garder un sourire bienveillant à l'égard des passants et des marchands divers qui le saluaient dans la rue.

- Nous nous sommes suffisamment éloignés, dit-il en s'arrêtant à l'étale d'un boulanger à qui il serra la main, va, surveille leurs moindres faits et gestes, qu'elle ne se mette pas en spectacle. Tu me diras si la cartographe semble honnète. Chuchota-t-il sèchement en direction de Erwin en feignant de regarder les produits. Et surtout: tâche d'être discret.

Le mercenaire opina de la tête et commenca à rebrousser chemin en saluant le boulanger qui se rapprochait d'Alexander.

- Je vous sers quelque chose, Monsieur Krov ?



Alexander marchait d'un pas décidé, un sac dans la main gauche. Arrivé au bout de la rue, il leva la tête et fit un signe à l'individu adossé à la rembarde de sa terrasse.

- Bonjour, Docteur Rivail, je viens chercher les documents dont nous parlions le jour dernier. Au vu de votre tête, vous avez l'air de ne pas avoir dormi depuis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Mer 3 Jan - 7:00

Je ne m'attache pas vraiment aux badauds qui se pressent jusque chez-eux ; si je l'avais fait plutôt que de m'amuser d'un air un peu éteint à quelques tracés simples, plus esthétiques que pratiques, j'aurais peut-être remarqué le pas anormalement tranquille d'un homme qui a toujours eu un talent inné pour se détacher des foules … et, de ce fait, je n'aurais pas manqué de m'étouffer à sa salutation, en gaspillant au passage un peu de mon maigre rationnement en tabac.
    « Krov ! » toussé-je plus que m'exclamé-je, avant de corriger précipitamment : « Docteur ! Je … je viens vous ouvrir. Attendez. Enfin, entrez. Enfin, j'arrive. »
S'en suit une cacophonie qui implique : une chaise renversée, une lampe rattrapée in extremis, un verre qui a failli ne pas avoir cette chance, ce jusqu'à ce que j'atteigne la porte que je ne parviens à ouvrir qu'au bout du troisième essai, alors même qu'elle n'était pas fermée.
    « Excusez-moi, monsieur – docteur, » dis-je au visage éternellement calme et souriant de mon collègue.
Je m'en détourne pour partir à la recherche desdits dossiers, que j'ai très vraisemblablement rangés dans … quels dossiers, déjà ? Je me retourne, reviens vers lui, lui serre la main.
    « Cher collègue, bonjour. Je suis navré de devoir vous avouer que je n'ai plus le moindre souvenir de la date de notre dernière rencontre, aussi je suis incapable de vous assurer avoir dormi depuis … », commencé-je avant de m'interrompre, saisissant seulement le trait d'humour « … ah ! Très drôle, docteur. Vraiment. Vraiment ! Et … ces … ces dossiers, déjà ? »
J'ai la toute petite voix d'un apprenti pris à chaparder dans les composés alchimiques de ses maîtres, légèrement incliné devant Krov.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Mer 3 Jan - 7:37

Alhazen qui avait l'air fatigué planté devant la rambarde de sa terrasse eu l'air, à la vu de Krov à la fois: content, paniqué et sur le point de tomber de son emplacement au vu des sauts de cabri dont il honorait la visite spontanée d'Alexander. Ce dernier, impassible, se posta devant la porte du bâtiment et se mit à attendre patiemment que son collègue finisse de descendre lui ouvrir. À entendre les multiples sons s'échappant de l'intérieur, il ne devrait plus tarder.

- Ne vous pressez pas mon ami, vous risqueriez de vous blesser.

Se dernier qui ouvrit finalement la porte, paru désarçonné. Il séloigna, revint vers Krov qui lui sera la main de bon coeur.

- Ma dernière visite date d'il y a de cela une semaine. Mais ne vous inquiétez pas, je suis au courant de vos recherches effrénées et sais que votre travail passe avant tout autre chose. Répondit Krov d'un ton rassurant.

Alhazen ne semblait pas vraiment l'ecouter, il courait à droite et à gauche tel un poulet paniqué. Alexander l'attrapa par le bras et le fit asseoir sur l'une des chaises disponibles (les autres étant recouvertes de dossiers divers).

- Calmez-vous voyons, plus de cela entre nous. Vous allez faire de l'asthme à courir ainsi dans tous les sens. Il lui montra le sac qu'il tenait à la main. Je vous ai apporté de quoi manger.

Il se redressa, donna le paquet à Rivail et l'examina longuement, un regard paternaliste sur le visage. Puis il regarda la pièce avec attention.

- Depuis le temps que vous êtes installé ici, cet endroit n'a jamais était rénové. Il serait bon de remettre à neuf votre bâtiment ou il risque de s'effondrer sous peu. Il pointa du doigt une pile de livres. Je suis certain qu'ils font offices de mur porteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Mer 3 Jan - 15:48

Krov me cloue à une chaise dont je n'ose pas bouger une oreille pointue.Toujours souriant, l'autorité de mon pair n'appelle pourtant aucune réponse et je me sens (à mon âge pourtant vénérable) comme un enfant récalcitrant traîné de force à table. J'ouvre avec beaucoup de soin et de circonspection pendant qu'il commente avec force détails mon intérieur. Je le trouve un peu dur dans son constat … jusqu'à ce que j'écaille du pouce un peu de la peinture sur la table. J'espère que c'est de la peinture. Dans le doute, je glisse dessus une feuille pour tenir cette trace loin des yeux de Krov. Je me sens retourné au temps où j'étais encore un tout jeune elfe ; puis à la première visite que m'avait rendu ce médecin en tant que mon pareil. Je n'avais jamais été très fringant, mais j'ai déjà été jeune, et à cette époque je posais seulement mes valises dans cet édicule qui deviendrait mon lieu de travail. J'avais tout juste ouvert l'une d'elle à cette table où je me tiens aujourd'hui, et je jetai un œil à l'étage alors occupé par un cordonnier quand quelqu'un que je connaissais déjà bien mais dont j'allais apprendre à saisir une toute autre facette entra sans frapper.
    « C'est fermé » rétorquai-je avec humeur.
    « Docteur, » glissé-je aujourd'hui à Krov avec un sourire ; « je vois encore cette officine avec mes yeux de tout jeune cinquantenaire qui n'apercevait pas la queue d'une subvention devant lui … mes souvenirs repeignent ces murs plus sûrement qu'un pinceau et bon ouvrier. Même si je vous concède que les souvenirs ne remplacent pas aussi bien un bon marteau, quelques clous, et des compétences suffisantes dans le bâtiment pour ne pas faire s'effondrer les lieux. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Mer 3 Jan - 18:45

Krov regardait la pièce qui était dans un état de délabrement lamentable. Cette bâtisse n'avait jamais été de première qualité mais, les 150 ans qui séparaient sa première visite en ces lieux à aujourd'hui n'avait rien arrangés. Cependant, il était vrai que cela faisait ressugir certains souvenirs chez Alexander. Il se tourna vers l'elfe. Finalement, son bâtiment était à son image: vieillissant et de plus en plus délabré. Krov ne pu s'empêcher de rire de manière ironique.

- Je partage votre sentiment, dit-il sincèrement en s'approchant de la fenêtre, la ville et les habitants ne cessent d'évoluer, de changer et nous, nous observons en silence. Accrochez à nos bonnes vieilles habitudes. Nous avons un métier passionnant et ce dernier nous suffit à remplir nos longues existences.

Il s'était déjà tenu à cette même place, une centaine d'années en arrière. Le jour de l'arrivée de ce nouveau médecin en ville. Son statut de chirurgien lui interdisait de ne pas aller rendre visite a ce confrère.

- Pourtant, la porte est ouverte, mon ami. Avais-il répondu, souriant, à cet individu de mauvaise humeur.

Il entra dans la pièce pleine de caisses et d'objets en tout genre attendant d'être rangés (ils attendent toujours par ailleurs) et s'approcha de l'homme toujours tourné vers sa tâche. Il mit une main sur son épaule, se pencha sur l'objet de son attention avant de lever un sourcil dans sa  direction.

- Bienvenue à Dühr, cher collègue ! Il enleva la main de l'épaule de l'elfe, s'éloigna d'un pas et esquiva une légère courbette. Je me présente, Docteur Alexander Krov, chirurgien de la ville.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Jeu 4 Jan - 18:17

Mon hôte me paraît sombre, soudain lancé dans un monologue dramatique en réponse au mien – à moins que celui-ci ne soit dirigé vers la fenêtre par laquelle on aperçoit la pluie tomber (la cause, peut-être, de sa mauvaise humeur). Le schéma aujourd'hui me paraît s'inverser par rapport à l'époque, mais pour la même sentence : chaque fois que ce bon médecin s'arrête quelque part, il s'en accapare la scène. Je me lève, et je propose, comme en écho :
    « Désirez-vous un café ? »
Et Krov avait eu le même sourire calme que celui qu'il arborait toujours et qu'il venait de m'offrir quand je m'étais répandu en excuses :
    « Je ne sais vraiment pas recevoir, excusez-moi. Excusez-moi de tout ce bazar aussi, je n'en voit pas le bout, et … oups, pardon, excusez-moi aussi pour ça, » ajoutais-je dans la précipitation alors que le fermoir d'une valise cédait sous la pression de son contenu qu'elle vomissait aux pieds de l'homme dont l'aura me faisait déjà si forte impression du temps de l'orphelinat.
Je soupirai devant cette scène surréaliste tant elle était décevante ; et j'en soupire encore, mais en cet instant, j'étais tout juste capable de ramasser mon matériel aux pieds du respecté docteur, tentant tant bien que mal de l'interroger sur ce qu'il attendait de moi au cours de cette visite de simple courtoisie … semblait-il.

Un véritable enfer pour moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Ven 5 Jan - 9:08

Pendant qu'il parlait, Krov regardait par la fenètre les marchands rangeant leurs étales dans la précipitation, les passants courant en tout sens pour s'abriter de la pluie. Tous ces mouvements formaient un tableau grouillant d'individus fuyant comme des lapins pris en chasse. Amusant. Il se détourna de la fenètre et fit le tours de la pièce du regard avant de d'arrêter son inspection sur Alhazen, le tout, un visage éclairé par un sourire de satisfaction.

- Oh, non merci mon ami, je ne dois pas m'attarder et je ne voudrais pas accaparer votre temps. Avit-il répondu à la proposition du docteur. Oh, pas d'inquiètude, ce n'est qu'un visite de courtoisie, je repasserais plus tard lorsque vous serez bien installé.

Tout en parlent, il inspectait la pièce, l'homme, rien ne semblait suspect. Cela ne dura qu'un instant avant que le craquement sourd d'une valise posée à côté de lui ne le tire de sa rêverie. Il eu tout juste le temps de reculer afin d'éviter la quantité phénoménale de livres divers s'écoulant de l'intérieur. L'homme devant lui pâlit et se mit à cracher un flot incessant d'excuses.

- Calmez-vous voyons, dit-il ton léger et amusé en commençant à ramasser les livres (non sans en vérifier d'un coup d'oeil les couvertures), il était désormais sûr que cet homme n'allait représenter aucune une menace, être aussi maladroit et géné ne pouvait être en aucun cas surjoué. Je vais vous laisser à vos occupations, fit Krov en lui tapant amicalement l'épaule. J'étais venu principalement pour être sûr que vous ne manquiez de rien et aussi pour vous proposer, si cela vous dit, de partager nos études afin d'améliorer nos recherches personnelles. Mais je ne vais pas vous embêter davantage, termina-t-il en s'approchant de la sortie.

- Un café ? Volontier, mais je ne dois pas trop m'attarder, une quantité importante de travail m'attend.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Ven 5 Jan - 17:48

Encore tout à faire disparaître le soudain désordre, je mis un moment avant de m'apercevoir quelle attention manifestait mon invité pour les couvertures de mes différents ouvrages qu'il m'aidait, en passant, à rassembler. Dans le même moment, il me vint évident qu'une réciproque à sa présentation s'imposait : je lâchai donc ceux de mes livres que je tenais pour lui tendre la main.
    « Al. Alhazen Rivail. Docteur Alhazen Rivail, alchimiste chimériste au service du bien public et de l'Empereur. Je me ferai un plaisir d'assister par mes recherches un philanthrope tel que vous ! »
Et ainsi peut-être faire qu'un tel homme se souvint un jour de moi comme d'un allié potentiel dans sa quête, pour aider autrui comme il avait aidé l'orphelinat dont je suis le produit … parmi tant d'autres ! Mais Krov approchait déjà de la sortie, sa courtoisie touchant finalement aux limites que lui imposaient son métier.
Dévoué au service de son prochain, comme il l'a toujours été et le sera toujours. Bien entendu, mon influence sur ce monde n'arrivera jamais au dixième de la sienne, je m'en rends bien compte. Mais ne jugeons personne sur la teneur de ses rêves. Surtout s'il s'agit de moi, je vous prie. Je me lève, en quête de celle de mes deux tasses qui serait propre (je m'aperçois au passage que j'ai consommé mon dernier café dans un besher – j'espère très sincèrement qu'il s'agissait de café et non de quelque solution dont le contenu me vaudrait de finir sur une table de vivisection) puis vais au samovar central (trésor d'inventivité thare en matière de réception) pour en servir la boisson fumante.
    « La petite Lily se porte bien ? J'ai entendu dire qu'elle touchait un peu en magie … avez-vous pensé à un précepteur ? »
Bien sûr, je sais que la petite Lily n'est plus si petite depuis voilà bien longtemps et qu'elle se porte comme un charme, sauf si quelque drame est intervenu dans les dernières soixante douze heures. Mais la jeune enfant est de ces clients qui n'aiment pas ébruiter les contacts qu'ils entretiennent avec moi : Krov est un père possessif, peut-être de ce que la paternité est quelque chose qui a probablement dû le fuir pendant de longues décennies. De plus, sa fille a toujours été un véritable petit trésor, du premier jour à sa dernière visite. Contrairement à la visite impromptue de Krov, la jeune fille, elle, à sa première visite en solitaire, n'avait que très timidement frappé à la porte de ce qui était devenu un cabinet avec les années. Je l'avais à peine entendue gratter le linteau alors que je passais à côté …. J'ai un petit sourire nostalgique à ce souvenir que je revois défiler devant moi, alors que je renifle avec circonspection le liquide que je m'apprête à offrir à Krov, dans l'appréhension de lui servir autre chose que la boisson attendue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Krov
Héritière angélique
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Sam 6 Jan - 16:36

Ce fut un agréable après-midi que Lily venait de passer en compagnie de Zirro, une jeune cartographe qu'Alexander, avait engagé en fin de matinée. Mais cette rencontre avait dû être écourtée, en effet, Lily ne s'attendait pas à croiser son père aujourd'hui. Erwin... crétin. Bon, après, ce fut assez amusant, mais douloureux. La jeune femme se frotta l'arrière de la tête par dessus sa capuche. Il pleuvait à verse, elle devait cependant se dépêcher. Elle accéléra le pas avant de devoir se déporter sur le côté lorsqu'une troupe de gardes passa en hâte, presque en la bousculant, se dirigeant vers le port. A part cela, les rues qui étaient animées il y a de cela quelques heures, se retrouvaient désertes. Elle n'avait pas vu l'heure passer, elle avait promis à Alhazen d'être là en début d'après-midi afin de suivre son entraînement. Cela faisait maintenant quelques années qu'elle le suivait d'ailleurs. Jusqu'à ses 10 ou 11 ans, son père la gardait toujours auprès d'elle, à chaque déplacement, rendez-vous, pour ses cours,... il ne lui accordait aucun moment de répis. Le choc fut d'autant plus brutal lorsqu'un problème, survenu il y a de cela 9 ans, l'obligea à confier Lily à Erwin et à d'autres precepteurs afin d'assurer son éducation. Or, l'affaire était maintenant réglée et Alexander reprenait son ancien rôle ce qui, dans un sens, fut aussi violent, changeant encore une fois les habitudes de Lily. Mais il tenait à ce qu'elle soit son héritière, lui faisait confiance et voulait sûrement rattraper le temps perdu. Après tout, n'était-ce pas lui qui l'avait sauvé et adopté ? Nourri et logé ? Et était devenu son père... La jeune femme soupira. Cela ne pouvait venir que d'elle, elle se posait beaucoup trop de questions en ce moment. Quelle égoïste.

Arrivée devant la maison de se dernier, elle pressa encore davantage le pas. Chaque fois qu'elle allait chez Alhazen et ce, depuis le premier jour, un poids lui pesait dans l'estomac. N'était-ce pas en quelque sorte comme un affront fait à son père ? Ce dernier ne savait probablement même pas que Lily avait continué à apprendre la magie. Mais, elle n'y allait pas que pour cela. Alhazen était son ami, elle pouvait se confier à lui sans aucune honte, sans avoir à subir de remontrances ou de jugements. Elle ne pleurait pas, non. Quelle idée. Mais, lui seul l'écoutait réellement. Depuis le premier jour...

La petite fille se mit sur le côté:

- Veuillez m'excuser, monsieur, bredouilla-t-elle temblante, je ne voulez en aucun cas vous déranger.

Ne perdant pas ses bonnes manière, elle fit une révérence légère au médecin debout devant elle, cependant, l'enfant qui ne devait pas avoir plus de 5 ou 6 ans, ne regardait pas l'homme dans les yeux, fuyait même son regard, l'air honteuse ou terrifiée.


Encore en retard, qu'elle idiote. Lily gravit les marches menant chez Alhazen deux par deux, enleva sa capuche et entra en vitesse à l'intérieur, sans frapper et en claquant la porte.

- Bonjour, pardon, enfin,... vous connaissez le refrain, dit-elle bruyamment, dos à la salle en enlevant son manteau dégoulinant d'eau. J'était avec une nouv... AAAaaasalut, p'pa ! Se reprit-elle, lorsqu'en se retournant, elle tomba nez-à-nez avec son père. Encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Sam 6 Jan - 17:23

Alexander s'installa tranquilement, tandis qu'Alhazen préparait la boisson tant redoutée: un café infâme dont lui seul avait le secret. Tellement épais que la cuillère y tenait debout. Mais, ne voulant pas le vexer ou sembler mal-poli, Alexander l'acceptait (sans toute fois promettre d'en boire une seule gorgée: cela le conduirait à coup sûr à la mort).
Comment allait Lily ? Il venait tout juste de la quitter à vrai dire. Il l'avait depuis peu repris sous son aile. Une idée idiote de confier une enfant d'une dizaine d'années à cet imbécile de mercenaire. Il devait à tout pris renforcer son autorité: sur la Krova toute entière, comme sur l'enfant. Depuis le jour ou il l'avait trouvé lors de l'un de ses voyages, ce petit ange étendu sur le sol, si jeune, l'avait touché par sa pureté et son innocence. Il l'avait alors adopté et élevé comme sa fille de chair et de sang. Comptant faire d'elle son héritère, il avait commencé à lui enseigner le métier, l'étiquette. Tout cela jusqu'au jour ou il avait du tout cesser afin de régler les problèmes causés par des traitres imprudents qu'il avait remis à leur juste place. Maintenant, il que cela était terminé, il avait bien l'intention de reprendre en main l'éducation de sa fille. Il allait prendre le café dont Alhazen ne semblait lui-même pas certain des effets secondaires probables quand Lily entra brusquement, faisant trembler les murs. Il s'approcha d'elle silencieusement et lentement pendant qu'elle parlait. Le regard dont elle eu droit lorsqu'elle se retourna signifiait beaucoup, beaucoup de choses (que je ne mentionnerais pas, le forum étant interdit au moins de 16 ans seulement). Il reprit son sourire calme et sympathique, prit Lily par les épaules et se mirent tous deux face à Alhazen.

- Lily ? Voyez par vous-même. Voila qu'elle nous honore de sa visite, dit Alexander d'un ton amusé. Mais, que viens-tu donc faire ici, ma fille ? Demanda-t-il en tournant la tête vers la concernée, non sans changer de ton de manière presque imperceptible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazen Rivail
Le Chimériste
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 30/04/2017
Lieu d'origine : Empire de Dalentour

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Dim 7 Jan - 8:18

J'ouvris la porte, ne vis personne au-dehors, la refermai. Mais les grattements reprirent presque aussitôt ; ce devait être un chat … je passai la tête par le battant entrouvert, songeai enfin à baisser les yeux sur la petite chose minuscule qui attendait là et en profita pour s'engouffrer dans l'ouverture et se mettre sur le côté avant que je ne refermasse à nouveau derrière-moi. Impossible de ne pas reconnaître cette touffe de cheveux couleur de feu (du moins d'un test à la flamme qui signalerait la présence de lithium dans un échantillon) ni la petite fille qui les portait et semblait, pour l'heure, fascinée par mon parquet un élimé à force d'être battu. Je concède que l'étude des nœuds présents dans le bois a ses attraits, mais je doutais à cet instant qu'ils fissent à ce point la passion d'une enfant pour la pousser à analyser jusqu'à mon parquet, spécifiquement. Ce même si je n'étais pas très au fait des passes-temps de la jeunesse de l'époque – ni de quelque époque que ce fût d'ailleurs. Un peu pataud avec tout ce qui avait moins de 46 ans, deux mois et six heures, j'invitai doucement la minuscule poupée vivante toute emmaillotée dans sa cape à prendre une chaise et à m'expliquer :
    « Qu'est-ce qui vous amène ici, citoyenne ? Vous vous êtes perdue ? Attendez, j'ai une infusion sur le feu, je vais vous en servir un fond. »
C'est la même infusion qui agit comme une madeleine sur ma mémoire et qui amène les souvenirs à moi avec tant de force que j'ai l'impression d'entendre Lily franchir le seuil, s'exclamer à la cantonade et s'interrompre soudain. C'est d'un réalisme saisissant. Je ne sais pas ce que j'ai mis à chauffer dans ce samovar, mais je crois que les vapeurs sont un rien hallucinogènes. Je vais peut-être le diluer un peu. Quand je me retourne, je manque de lâcher l'une de mes rares tasses propres sous le coup de la surprise ; j'ai un hoquet (je me suis ébouillanté) devant la richesse de détails que m'offre cette hallucination d'abord auditive, maintenant visuelle que Krov parvient même à tenir par les épaules … je me ressaisis à temps, affichant à l'assemblée réunie une mine déconfite.
    « Ne me dites pas, citoyenne, qu'à vous aussi je devais rendre des documents …. »
J'espère qu'elle s'accrochera à cette perche tendue sur un filet de voix. Je soupire :
    « Quand on parle du rossignol, on en entend le chant … je vais chercher une autre tasse. Vous savez, on parlait de vos talents en Traits. »
Du moins, j'en parlais moi. Probablement encore une fois influencé par un rendez-vous effectivement oublié. Mon subconscient me l'a probablement hurlé longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Krov
Héritière angélique
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 16/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Hier à 20:28

- Des documents sur... un rossignol de trait ? Ah, euh... oui, ma foi, je... oui. Bredouilla Lily perdant légèrement son sang froid.

Rencontrer son père juste avant son cours avec Alhazen... déjà qu'il ne supportait pas l'idée qu'elle ai des leçons avec Erwin, alors des entraînements à la magie dont il n'avait cure. Surtout que ces derniers étaient de l'ordre de ceux qu'il aimait lui enseigner avant de devoir la laisser pour d'autres affaires. Mais elle avait beaucoup progressé dans un sens. Qui sait, peut-être serait-il impressionné par ce qu'Alhazen lui avait appris. Pour le moment, le regard pesant d'Alexander et celui médusé de son ami la mettaient quelque peu mal à l'aise.

- Vous étiez occupés ? Je m'excuse, je ne voulais pas déranger, peut-être devrais-je partir. Fit-elle en souriant aux deux hommes et tentant de se dégager des mains d'Alexander.

- Vous étiez occupé ? Veuillez m'excuser, je ne voulais pas déranger... Dit tout bas la petite fille qui sursauta lorsque son dos toucha le mur quand elle se mit sur le côté. Elle leva les yeux vers l'homme en face d'elle et d'un petit sourire fit une légère révérence. Je vous laisse à vos occupations. Elle s'apprétait à repartir quand, en ouvrant la porte, elle perdit une plume qui passa en dessous de sa cape et vola dans la pièce. Plume qui retomba sur le sol, mouchetée de rouge.

-Oh, pardon, oui ! Les... documents. s'exclama-t-elle lorsque ses neurones finirent par se reconnecter. Tu m'avais demandé de te rapporter des recherches. Dit-elle en tournant le visage vers son père. Désolée, une après-midi qui m'a laissé étourdie. Je dois simplement être un peu fatiguée.

Merci Alhazen... son visage avait repris tout son calme et son assurance.

-Volontié, Docteur, il fait plutôt frais dehors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Krov
Mirage
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2017

MessageSujet: Re: Dossiers impatients   Hier à 20:30

Quel étrange comportement. Que lui avait donc fait cette jeune cartographe durant l'après-midi ? Il dessera les mains des épaules de Lily. Il lui aurait demandé de venir chercher les papiers... étrange. Pourtant il venait toujours les prendre seul: quelque chose ne tournait pas rond dans cette pièce. Et ce, entre Alhazen et Lily.

- Rossignol ? Tu viens presque de faire effondrer la bâtisse en entrant. Dit Alexander en la sermonant. Il leva un sourcil vers Alhazen, un léger sourire en coin. Tu as de la chance qu'il soit médecin: à son âge, il aurait pu fair un anévrisme.

Il se redressa et se dirigea vers Alhazen.

- Bon, je crois que nous allons rester un peu plus longtemps que prévu, mon ami. Effectivement, Lily, nous parlions de tes capacités magiques et le Docteur Rivail semblait plutôt disponible et enjoué à l'idée de pouvoir les parfaire. Cependant, nous n'aurons pas besoin de précepteur, je pense être en mesure de trouver le temps nécessaire pour reprendre nos cours ou nous les avions laissé. Néanmoins, si certains jours je suis appelé ailleurs, pourquoi ne pas réviser un peu tes leçons sous sa surveillance, fit-il en regardant le médecin d'un air professionnel. Votre magie est-elle poussée dans ce domaine ? Demanda-t-il.

Alexander posait cette question par simple curiosité. Confier sa fille à un autre tiers ? Il en avait déjà fait les frais. Même si il semblait honnête et jouer franc jeu avec lui depuis leur rencontre, il avait toujours eu quelques doutes au sujet de cet homme, qu'il se devait de surveiller de près.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossiers impatients   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossiers impatients
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dossiers militaires ( travail d étude )
» Du nouveau dans les dossiers Brandt et Socabank
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: Empire Dalentour :: Dühr-
Sauter vers: