Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Dragons de Féia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 24
Lieu d'origine : Province de Skavot (Syab)

MessageSujet: Les Dragons de Féia   Mar 14 Mar - 13:27

Les Dragons de Féia


Les Dragons peuplent Féia depuis la nuit des Temps. On compte cinq espèces dites intelligentes de ces gros reptiles. C’est-à-dire ceux dotés de la parole et d’un raisonnement. Ils peuvent se fondre sans mal chez les autres peuples. En effet, les Dragons sont capables de se métamorphoser en un humanoïde de son choix et même de s’accoupler avec l’un d’eux. Un hybride né de cette union ne pourra pas se changer en Dragon mais possédera les caractéristiques (ailes, queue et cornes) et la magie élémentaire de son géniteur. Peu de demi-dragons arrivent jusqu’à l’âge adulte car beaucoup d’entre eux se font tuer, le métissage étant considéré comme impur et malsain chez beaucoup races. Dans le marquisat de Hyi, les temples recueillent les hybrides abandonnés. Beaucoup de Dragons abandonnent leur partenaire et leur progéniture dans ces cas, ne supportant pas l'hybridation et se considérant comme une espèce supérieure. En général, ils jouent avec les sentiments des autres espèces. Mais certains peuvent tomber amoureux et accepter même l'enfant né de cette union. Les hybrides peuvent avoir une descendance avec un humanoïde mais les atouts physiques draconiques disparaîtront au fil des générations. Quant aux capacités magiques, elles laisseront quelques traces ou s'évanouiront. S'ils se reproduisent avec un Dragon, les enfants auront la même apparence qu'eux. Mis à part avec les humanoïdes, les Dragons se reproduisent seulement avec un partenaire du même élément que lui car les magies causent une incompatibilité. La couleur des œufs définit l’élément futur du dragon : rouge pour le feu, bleu pour l’eau, blanc pour la glace, vert pour les fées et jaune pour le tonnerre. Les œufs, pondus entre trois et cinq, sont conservés dans leur propre élément jusqu’à leur éclosion.

Il est tout à fait possible d'incarner un hybride. Pour les coutumes, c'est selon où il est né et où il a grandi. Comme le marquisat de Hyi vénère les Dragons, vous pouvez faire un tour sur la fiche de l'archipel de Tharen. Cela pourrait vous donner des idées.


Les Dragons de feu


Nation :
Montagnes d’Eslath

Physique :
Les Dragons de feu sont les plus communs. Ils sont exactement comme nous l’imaginons, c’est-à-dire, dotés de quatre pattes puissantes et d’une paire d’ailes semblable à celle d’une chauve-souris. Leur gueule se compose de dents pointues et au fond s’enroule une langue fourchue. De cette cavité infernale surgissent des flammes qui s’étendent sur des mètres, d’où le nom de ces Dragons. Leurs écailles solides les protègent comme une armure mais sont plus fragiles sur leur ventre, un de leurs points faibles. Leurs couleurs sont très variées mais les plus classiques sont le rouge et le vert. On rencontre beaucoup de Dragons bleus, jaunes, noirs et plus rares, blancs et violets. Des épines dorsales naissent sur leur crâne, où se dressent des cornes blanches, et descendent jusqu’à l’extrémité de leur queue. La couleur de leurs yeux, semblables à ceux de n’importe quel reptile, varie selon le dragon.

Coutumes :
Sauvages, les Dragons de feu aiment la solitude des montagnes. Ils s’installent dans une grotte qu’ils agrandissent grâce à leurs griffes. Gare à ceux qui osent pénétrer dans leur domaine car ces reptiles haïssent les intrus. Chez eux sont dressés des statues et des symboles ornent les parois. Les Dragons possèdent un sens profond de l’esthétique et adorent tout ce qui brille. Très arrogant, les insulter sera la dernière de vos erreurs. Ils adorent être complimentés, même s’ils savent déjà qu’ils sont de brillants artistes et de puissants guerriers. Contrairement à ce qu’on imagine, ces créatures ne sont pas toutes mauvaises et cruelles. Certaines se révèlent être de fidèles amis mais il faut le mériter.

Les Dragons de feu aiment leur domaine mais parcourent souvent les cieux. Ils acceptent la compagnie d’autres cracheurs de flammes avec qui ils montrent leurs talents de guerrier. Les autres Dragons sont inférieurs à leurs yeux, comme tout être sur Féia. Mais les amitiés et les amours ne sont pas rares. Ces grands reptiles se nourrissent généralement de viande et ne se gênent pas à dérober le bétail d’un pauvre paysan. Les Dragons de feu vivent sans maître, ni lois, mais une seule domine : ne dégradez jamais leur habitat, ne volez jamais leurs arts où vous le regretterez.


Les Dragons d’eau


Nation :
On peut les trouver dans tous les océans

Physique :
Les Dragons d’eau vivent sous les océans et sont difficiles à apercevoir. Ceux qui ont la chance d’en rencontrer un seront fascinés par leurs écailles de poissons aux reflets argentés. Ils possèdent des ailes gracieuses et translucides qu’ils font apparaître et disparaître à volonté. Leur long corps se meut avec grâce sous les eaux. Leur gueule n’est pas si différente d’un Dragon de feu mais, contrairement à eux, rien n’en sort. Les Dragons aquatiques manipulent les eaux à leur guise. Les plus puissants provoquent des inondations. Des nageoires remplacent les griffes, ornent l’extrémité de leur queue et poussent sur chaque flanc. Une longue crête dorsale se prolonge sur toute sa colonne vertébrale.

Coutumes :
Les Dragons d’eau consacrent leur existence aux voyages et à la nage. Les océans sont leur domaine mais ils acceptent de les partager avec d’autres espèces aquatiques. Selon leurs humeurs, ils renversent les bateaux perdus et dévorent les marins. Instables et imprévisibles, ces monstres aquatiques nouent peu d’amitié avec les autres Dragons et races. Leur domaine est une tanière au fond de la mer. Ils n’y rentrent que pour dormir ou pour se soigner. Solitaires, ils préfèrent se débrouiller seuls, peu importe leur situation. Ils sont dotés d’une immense fierté mais n’égalent pas leurs cousins de feu.

Les Dragons d’eau n’apprécient pas les lieux terrestres. Sous leur forme draconnique, leurs gestes sont patauds. Ils leur arrivent de prendre l’apparence d’un humanoïde pour visiter les grandes villes mais le manque d’eau les rend nerveux. Les cieux ne les dérangent pas, bien au contraire. Ils aiment sortir des étendues pour voler un jour de tempête et de pluie.

Les Dragons de glace


Nation :
Aux alentours de Syab

Physique :
Les Dragons de glace ressemblent à leurs cousins de feu. On pourrait même les confondre avec des albinos. De solides écailles se hérissent sur leur corps d’un blanc cristallin. Leurs yeux sont généralement argentés ou dépourvus de pupilles. Ces Dragons crachent de terribles jets de glace pouvant geler leurs adversaires. De puissantes cornes de bélier s’enroulent sur leur crâne et leur permettent de détruire des obstacles. Les Dragons de glace sont les plus lents de leur espèce mais compensent par leur solidité. Leurs grosses écailles sont glaciales au toucher.

Coutumes :
On pourrait penser qu’un Dragon de glace est aussi froid à l’extérieur qu’à l’intérieur. Mais ce n’est pas le cas. Ils se montrent sociables et joueurs avec les autres espèces. Intelligents, ils adorent les énigmes et surtout les labyrinthes. Ils en forment avec leur magie et construisent au centre une tour de glace qu’ils élisent domicile. Les dédales de Dragons se révèlent mortels car truffés de pièges mais les aventuriers touchent une belle récompense : la rencontre d’un des plus sympathiques Dragons de Féia. Mais ces monstres de glace sont susceptibles et sont vite agacés par la stupidité. Et le pire que vous puissiez faire est détruire leur chef-d’œuvre.

Les Dragons de glace sont ceux qui s’accouplent le plus avec les autres races. Une énorme compétition règne entre ceux de son espèce à cause de leur art. Mais les Dragons de glace sont loin d’être en voie d’extinction. Ils apprennent à vivre seuls dès leur naissance et s’entraident entre frères et sœurs.

Les Dragons de tonnerre


Nation :
Jungle de Saluën

Physique :
Les Dragons de tonnerre possèdent un corps plus fin que leurs cousins de feu. On les différencie aussi par leur pelage qui stocke l’électricité. Grâce à cette capacité, ils peuvent projeter des éclairs sur leurs ennemis. Les plus puissants provoquent des orages. Leurs longs poils possèdent différentes couleurs, les plus communes restent le noir, le bleu et le blanc. Une crinière de cheval pousse sur sa tête démunie de cornes. Leur queue ressemble à celle d’un félin. Parmi leur espèce, les Dragons de tonnerre possèdent les plus longues ailes. Les plumes remplacent les écailles et sont vulnérables. Sur terre, ces Dragons courent à une vitesse folle.

Les Dragons de tonnerre sont des cousins éloignés des vouivres de Syab, tous deux étant couverts de fourrure.

Coutumes :
Les Dragons de tonnerre sont les seuls à former une communauté. Ils construisent leurs nids dans les arbres où les petits naissent et grandissent. Les jeunes quittent très vite le domaine de leurs parents pour découvrir le monde. Les Dragons de tonnerre aiment les voyages mais sont très attachés à leur territoire. Ici, une hiérarchie est établie. Elle comporte un chef de sexe féminin qui est l’être le plus fertile et le plus puissant de la meute. La Dragonne choisit un mâle digne d’elle parmi les guerriers. Les guerriers, ce sont ceux qui protègent la meute et se battent pour elle. Viennent ensuite les chasseurs spécialistes qui traquent les proies pour les plus jeunes et qui leur apprennent l’art de la chasse. Enfin, les maîtres de la magie possèdent une place importance dans la meute. Ils enseignent le contrôle des orages et prennent trois jeunes au maximum pour élèves. On trouve aussi des Dragons de tonnerre solitaires, exilés pour avoir tué un membre de la meute ou pour trahison. Il existe plusieurs meutes mais des tensions demeurent entre elles, ces créatures ayant un instinct très territorial.

Les Dragons de tonnerre sont très méfiants envers les étrangers et adorent effrayer les voyageurs des cieux. Ils volent souvent en groupe pour chasser ou pour le plaisir. Ils ne fréquentent pas souvent les autres Dragons et encore moins les autres races. Ils ne sont pas à l’aise dans les villes qui font naître en eux un sentiment d’emprisonnement.

Les Dragons-fées


Nation :
Forêt d'Amaëna et jungle de Saluën

Physique :
Très différents des autres, les Dragons-fées sont aussi grands qu’un chat et aussi rapides qu’un colibri. Le spectre d’un arc-en-ciel scintille dans leurs ailes de papillon ou de feuilles. Sur leur tête se dressent des antennes plumeuses qui leur permettent de maîtriser la végétation (faire pousser des plantes ou des arbres, voire les animer comme bon leur semble, pour les plus doués). Leurs écailles douces sont pastel, le plus souvent dans des tons violacés mais jamais foncés.

Coutumes :
Les Dragons-fées sont les plus amicaux de leur race. Curieux, ils aiment observer les étrangers qui se sont perdus dans leur forêt et viennent à leur rencontre. De nature espiègle, leur faire confiance est un risque car ils font des blagues parfois dangereuses. Mais ils acceptent d’aider les égarés, selon leur nature. Malheureusement, tous ne sont pas bons. Certains les piègent en les menant vers des prédateurs plus terribles qu’eux.

Les Dragons-fées mangent de petites proies telles que les poissons et les insectes. Ils se nourrissent aussi de fruit et en récoltent le jus par gourmandise. Malgré leur petite taille, ils s’avèrent très dangereux s’ils sont provoqués. En général, les Dragons-fées vagabondent seuls dans la nature mais il n’est pas rare d’en apercevoir plusieurs. Quand un ennemi les attaque, ils s’allient pour le terrasser.

Les Dragons-fées aiment la nature mais partent vers de nouveaux horizons pour rencontrer de nouvelles personnes. La fierté propre à leur espèce demeure mais ils n’éprouvent aucun dégoût à aimer une autre race. Ils adorent prendre une apparence humanoïde, souvent adolescente, pour découvrir les mœurs de différents pays.

Histoire

Les Dragons habitent les quatre coins de Féia depuis sa création. Selon les mythes, ils seraient nés quand les éléments s’étaient déchaînés. Les orages grondaient, les mers s’agitaient, la végétation poussait de manière anarchique, la glace recouvrait les terres du Nord et les volcans explosaient. De ce chaos naturel apparurent les Dragons. Pendant des siècles, ils étaient respectés des autres races. Leurs pouvoirs et leurs armes corporelles effrayèrent les peuples tels que les Humains et les Nains. Avec les avancées technologiques, les peuples persécutés les chassèrent mais les Dragons restèrent des créatures craintes jusqu’à nos jours. Aujourd’hui encore, beaucoup d’entre eux s’amusent à effrayer des villages et à menacer les étrangers qui osent s’avancer sur leurs terres. Mais on ne verra jamais de Dragons s’attaquer aux capitales, n’étant pas non plus suicidaires. Les plus jeunes qui ont échappé à la surveillance de leurs parents ou qui se sont égarés sont capturés pour être montrés dans un cirque ou pour être réduits en esclavage. Les œufs sont aussi volés mais jamais pour être cuisinés, leur contenu étant indigeste. Après la mort de l’embryon, ils sont exposés dans des musées ou en tant que décoration de maison. Bien sûr, encore faut-il être capable de capturer un bébé ou de voler un œuf sans se faire tuer par la mère. De plus, les Dragonnes ont pour réputation d’être plus violentes que les mâles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Dragons de Féia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Le Monde de Féia :: Races-
Sauter vers: