Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Sirènes de Féia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 24
Lieu d'origine : Province de Skavot (Syab)

MessageSujet: Les Sirènes de Féia   Ven 17 Mar - 11:40

Les Sirènes


Nation :
Rieldra, au fond de l’océan de Lelvar et Delaris, près de l’océan de Welris.

Physique :
La plupart gens considèrent les Sirènes comme des êtres féminins. Nous allons en adopter le genre pour parler d'elles mais il faut avant tout savoir que la sirène est un être asexué. Les Sirènes sont des êtres importants, fascinants comme dangereux. Elles possèdent une voix hors du commun, charmeuse et aucun être ne saurait ressentir une sympathie immédiate envers une sirène, du moins au premier abord. Elles possèdent naturellement un chant hypnotisant qui leur permet de faire ce qu'elles veulent de leurs victimes avant de les dévorer. Dans le monde de Féia, on distingue deux types de Sirènes :

Les premières ont, comme tous savent, une belle queue de poisson, aux bords découpés gracieusement comme des voiles. Leurs mains sont palmées a part lorsqu'elles cherchent a séduire les marins pour s'en repaître. Pour se reproduire, les Sirènes choisissent un partenaire quelconque et s'ouvrent mutuellement leur queue de poisson, les doigts acérés d'une congénère permettant de faire naître des enfants. Privées de leur moyen de déplacement, elles meurent de faim ou se suicident. Les enfants ainsi formés devront se débrouiller seuls. Dotés d'un pouvoir de métamorphose, elles arrivent à survivre jusqu’à l'age adulte où la chair des poissons et des êtres terrestres leur suffiront et où elles deviendront à leur tour des prédateurs. Ces Sirènes errent dans l’océan de Lelvar où se trouve leur cité, Rieldra.

Les deuxièmes sont plus discrètes mais tout aussi dangereuses. Pourvues d’une paire d’ailes, elles possèdent un corps de rapace. Elles attrapent leurs proies grâce à leurs serres qui transpercent la chair comme des poignards. Contrairement à leurs cousines, elles ne se transforment pas car elles se déplacent sans mal dans les airs et sur terre. Elles ne respirent pas sous l’eau mais peuvent y rester pendant des jours (maximum deux semaines). Venues de l’océan de Welris, ces Sirènes enlèvent des bébés ou des enfants en bas âge pour qu’ils deviennent l’une des leurs. Pour cela, elles présentent leurs victimes à un mur immense qui les saisit entre des membranes brunes. Deux mois plus tard, l’enfant ou le bébé se libère sous la forme d’une sirène de Delaris.

Coutumes :
Dès la naissance, les enfants des Sirènes doivent se battre pour survivre. Étant des êtres asexués, elles n'ont jamais ressenti de plaisir corporel et cela s'est peu à peu étendu aux sentiments, l'amour ne se développant jamais chez ces êtres, seuls l'amusement et l'ennui leur restent perceptibles, pour la plupart. Les Sirènes sont donc des créatures ne pensant qu'à s'amuser, suivant leur instinct et n'ayant aucune considération des autres. Une sirène meurt, elles ne s'en attristeront pas, si elles sont seules elles n'encontreront qu'un sentiment enfantin d'ennui. Cependant, celles côtoyant grandement les côtes et les autres êtres vivants en sont parfois venues à comprendre les autres et à comprendre ce que pouvait être l'amour ou la haine. Mais ne ressentant guère de plaisir ou de douleur, ces sentiments ne sont pour l'instant que superficiels. Elles ne ressentent pas le danger, elles sont donc aptes à accomplir des missions dangereuses ou douloureuses, elles sont résistantes, elles sont métamorphes, elles sont habiles et n'ont pas de pitié.

Dotées d’une voix merveilleuse, le chant des Sirènes se porte loin sur les flots et attire les marins perdus. Les Delariennes adorent la musique et jouent d’un instrument, en particulier la lyre et la flûte. Elles s’écoutent ente elles et bercent les océans pendant des heures.

Peu importe d’où elles viennent, les Sirènes sont des êtres neutres. Elles ne participent à aucun conflit et ne prêtent aucune attention à la guerre. Elles regardent l’évolution technologique d’un mauvais œil à cause des matières polluantes qui se déversent dans les océans.

Histoire :
Les Sirènes ont toujours vécu en paix. Aucune guerre ne les a troublées, aucun conflit ne les a montées les unes contre les autres. Elles ont toujours vécu en cherchant l'amusement et une fois lassées de la vie, se sont reproduites et laissées mourir. Elles ont parfois cherché à séduire, se demandant ce qu'était ce nouveau jeu mais n'ont pas vraiment réussi à se trouver des sentiments. Les rares véritables idylles entre un humain et une sirène se sont mal terminées, l'humain se lassant de la sirène ou la sirène se désespérant jusqu'à la mort de ne rien pouvoir offrir à celui qu'elle aime d'un amour superficiel. La plupart des peuples les laissent en paix, ne désirant surtout pas chercher de problèmes avec elles. Mais comme ces êtres se lient pas d’amitié avec autrui (cela peut arriver, mais c’est rare), elles n’ont aucun désir de vengeance si vous tuez l’une d’elles. Les Sirènes aiment leurs océans et ne sentent pas le besoin d’errer ailleurs excepté pour chasser de nouvelles proies. Mais les Rieldroises se métamorphosent souvent en humanoïde terrestre pour chercher de nouveaux points d’eau à visiter sur les continents.

Ecrit par Yeli, Hideki et Mél. Réécrit par Draiko.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Sirènes de Féia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Le Monde de Féia :: Races-
Sauter vers: