Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Yoriis du Désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Warui Sytha
Future matriarche du clan Sytha
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 27
Lieu d'origine : Alserd (Syab)

MessageSujet: Les Yoriis du Désert   Mer 10 Mai - 22:28

Les Yoriinezumis


Nation :
Le Grand Désert

Physique :
Les Yoriis sont aussi grands que le torse d'un humain normal. Ils ont la peau grise avec des teintes variables. Ils ont un long museau, des longues griffes aux mains et aux pieds, une queue annelée ainsi que le dos recouvert d'une cuirasse dotée de plusieurs anneaux pour la flexibilité. Cette cuirasse est résistante aux coups perçants et tranchants mais les objets contondants peuvent causer des dégâts internes. Leur front est muni de cette même carapace protectrice. Leur oreilles sont longues et rondes comme un cerf. Ils ont une vision normale, leur sens le plus développé est l'ouïe, suivie de l'odorat. Ils portent des vêtements amples en plusieurs couches pour préserver la fraîcheur durant le jour et la chaleur durant la nuit.

Coutumes :
Les Yoriis sont repliés sur eux-mêmes. Ils ne côtoient généralement pas les étrangers et ceux qui viennent dans leur contrée sont examinés et surveillés, par peur, paranoïa mais surtout par curiosité. Neutres dans la vaste majorité des évènements, qui voudrait aller dans le désert sans en avoir une excellente connaissance, ils se tiennent au courant mais ne se sentent pas visés par la majorité des enjeux, ce qui leur convient. Ils n'ont pas de liens amicaux avec les autres peuples mais peuvent faire du commerce avec l'extérieur, même s'ils se débrouillent très bien dans le désert. Après tout, ce sont des créatures qui ne demandent pas grand chose pour se nourrir et pour vivre. Les Yoriis mangent des insectes et sont imaginatifs dans leur cuisine, accompagnant leurs plats d'épices et de quelques fruits. Quant à l'eau, ils peuvent s'en passer pendant des semaines, voire des mois.

Les villages yorii sont presque tous à proximité de cours d'eau, de l'océan ou d'oasis. Les villages d'oasis consistent de tentes et de services de base essentiels. Les villes près des rivières de la mer sont construites en argile cuite et en pierre taillée. Elles doivent une architecture impressionnante grâce aux machines conçues par les Yoriis. Pas non plus révolutionnaire face au reste du monde, leur technologie a tout de même permis d'ériger une grande pyramide, tombeau de leur dieu créateur et labyrinthe de la mort. Pourtant dotés d'un sens de l'orientation exceptionnel, les tatous du désert ne s'aventureront pas dedans, non pas parce qu'il est simple de s'y perdre mais parce que des monstre sanguinaires y vivent. C'est un vrai défi pour les plus courageux mais la pyramide est étroitement surveillée car elle est examinée par les archéologues. Dans le reste du désert, les temples dédiés aux dieux guerriers sont nombreux, avec chacun ses prêtres et oracles. Les services sont diversifiés, les métiers couvrent tous les aspects urbains. Les armes sont un symbole de citoyenneté, chaque adulte se doit d'en avoir une, surtout un katana. Leur maîtrise de l'acier rivalise avec celle des Farÿd de Syab.

La magie est très peu répandue chez les Yoriis, voire rejetée. Les seuls qu'on traite comme égaux sont les guérisseurs. Les onguents et les médicaments sont faits à base de plantes du désert. Mais les tatous vouent leur vie à l'art du combat. Les armes étant sacrées, ils tiennent des cérémonies où les jeunes adultes reçoivent leur première épée d'un maître forgeron auprès de qui ils auront appris à en créer. La cérémonie comprend les prières adressées aux dieux du combat et du métal ainsi qu'à les esprits de la forge et du feu. Les jeunes Yoriis, mâle ou femelle, portent les toges rituelles. Les familles se réunissent pour célébrer l'arrivée à l'âge adulte et une nouvelle génération qui aidera la croissance de leur peuple. Une fois devenu un guerrier, sa vie appartient au roi mais surtout au shogun, chef de toutes les armées et dirigeant du désert. En effet, les militaires ont le pouvoir alors que les souverains ne gardent que les traditions du peuple. Les guerriers ont appris à ne pas avoir peur de la mort. Au contraire, rendre son dernier souffle au combat est le plus noble des décès. Il n'y a rien de pire pour un Yorii que le déshonneur et la trahison et s'il doit le vivre, il préférait mettre fin à ses jours que trahir le désert. Il doit une obéissance aveugle au roi et surtout au shogun et sera prêt à rejoindre ce dernier dans la mort s'il venait à mourir.

Les jeunes guerriers effectuent souvent des pèlerinages à travers les divers villages et villes afin d'élargir leur connaissance de leur pays et affiner leur talent d'épéiste. Ceux qui partent du Désert pour explorer Irracya amènent avec eux leurs techniques de l'épée, leurs vêtements exotiques, leurs connaissances du sable et des épices. Mais pour être digne de servir son pays, les Yoriis subissent des épreuves très physiques, en dehors de leur désert. Décapiter un terrible monstre, survivre sur des terres gelées, explorer les Profondeurs, jeûner sont des exemples très courants.

Chez les Yoriis les mariages sont souvent arrangés chez les plus nobles, surtout chez les guerriers hauts gradés. Les plus pauvres n'ont pas ces obligations et peuvent se lier par amour. Dans les milieux plus aisés, c'est possible aussi mais rare. Les mariages sont célébrés près des points d'eau, dans des lieux de verdure. L'infidélité est un crime aux yeux des Yoriis et est punie par la lapidation ou l'exil, selon la gravité (en gros, selon le nombre de partenaires ou la durée d'une relation hors mariage). Leurs enfants ne se montrent pas aux yeux des étrangers et sont très protégés.

Les tatous aiment l'art. Fiers de leur architecture, ils sont fascinés par la peinture et la sculpture, tant qu'elles représentent leur désert et leurs familles. Chaque art doit montrer une histoire. Dans les chansons, on raconte la vie des dieux et des héros, ainsi que les grandes batailles.

Histoire :
Les Yoriis prétendent être parmi les races les plus anciennes d'Irracya, quand les hommes n'étaient que tribus et que les dieux étaient encore jeunes. Selon leurs dires, leur créateur était Gardrik, dieu du Sable et du Désert. Lors de l'Âge des Mythes, il ne fréquentait même pas ses créations et vivait en ermite dans le désert d'Eanor. Son existence fut perturbée par l'arrivée du monstre Eslath qui détruisait tout ce qu'il croisait en Enarida. Pour protéger le désert, Gardrik tenta de lui barrer la route mais la créature fut bien plus puissante que lui et le tua. Sravlos intervint et mit fin au massacre. Il apporta le cadavre du jeune dieu au peuple des tatous et alla rejoindre ses frères et sœurs. Le corps de Gardrik se réduisit en poussière et les Yoriis enfermèrent ses cendres dans une jarre. Ils pleurèrent la mort de leur créateur et décidèrent de construire un tombeau digne de lui, une immense pyramide où il reposerait à jamais.

Les Yoriis purent quitter leur désert natal mais, à quelque reprises, aidèrent les autres civilisations à se tenir debout. Les Farÿd n'en parlent pas, ils ont peut-être oublié, un groupe nomade de Yoriis leur aurait montré comment extraire le fer et le mouler pour faire des outils durables. Ils auraient donné de leurs grains pour que les humains commencent à cultiver. Ils ont toujours suivi le cours des choses, en donnant un coup de pouce, mais sans altérer de façon drastique.

Un jour, un groupe de Yoriis surprit des empreintes inconnues dans le sable. Intrigués mais surtout inquiets, ils les suivirent jusqu'à tomber sur des Orcs. D'abord considérés comme des animaux, les tatous leur montrèrent leurs lames, ce qui impressionna ces êtres venus d'outre-mer. L'un d'eux proposa un combat amical après leur avoir présenté des excuses et sa bande. Après un moment de réticence, un des Yoriis s'avança et accepta son défi. Son adversaire était redoutable mais le guerrier des sables réussit à le mettre à terre. Les étrangers le couvrirent d'éloges et le respectèrent. Puis, ils furent invités par le groupe dans les villes. Les Yoriis leur montra leurs coutumes et découvrirent ceux des Irraciens quand ceux-ci leur proposèrent de partir avec eux. Une fois de retour dans le désert, les Yoriis acceptèrent la venue de nouveaux Orcs et créèrent des liens commerciaux avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Yoriis du Désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Le Monde de Féia :: Races-
Sauter vers: