Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un loup solitaire [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 24
Lieu d'origine : Province de Skavot (Syab)

MessageSujet: Un loup solitaire [Libre]   Mer 19 Juil - 6:21

Les rayons du soleil transperçaient les feuillages et projetaient des tâches de lumière sur le sol. Le vent matinal caressait la végétation qui suait de rosée. Les oiseaux jacassaient et avaient réveillé un loup blanc allongé dans les hautes herbes. Agacée, la bête grogna et s'étira avant de se redresser. Elle s'ébroua, chassant l'humidité qui s'était déposée sur ses poils durant la nuit.

Cirrus n'avait pas quitté sa forme de loup depuis deux jours. Depuis que des humains l'avaient traqué à cause de ses origines syabiennes. Il les avait semés grâce à cette apparence animale et ne s'était pas changé. Il était en sécurité mais savait que cela n'allait pas durer. En loup blanc, il était une curiosité, même dans cette forêt où foisonnaient de nombreuses espèces. Des chasseurs pourraient très bien être à ses trousses pour obtenir sa fourrure blanche.

Cirrus s'avança avec paresse vers le ruisseau qui serpentait devant lui. Il y plongea son museau et but une gorgée. L'eau glaça son cerveau et une agréable fraîcheur s'écoula dans son corps. Il aimait être un animal et se comporter comme tel. Sous cette forme, il oubliait qui il était. Sa vie de Farïd n'était qu'un lointain cauchemar et il prenait un nouveau chemin. Il pourrait vivre ainsi jusqu'à sa mort mais son cœur se tournait toujours vers Ciel. Sa sœur n'avait plus donné signe de vie depuis trois semaines. Il commençait à croire qu'un malheur lui était arrivé. D'habitude, leurs colères se calmaient facilement et elle serait revenue vers lui. Même si leur dernière dispute avait été la plus grosse de leur vie, Cirrus refusait de croire qu'elle l'avait trahi.

Une branche se brisa et Cirrus releva subitement la tête. Ses oreilles tournèrent jusqu'à percevoir la source du bruit. Derrière des buissons se tenait un inconnu. Le loup blanc s'avança vers lui, les crocs découverts. Il n'était pas d'humeur à être dérangé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un loup solitaire [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Féia :: Irracya :: La forêt d'Amaëna-
Sauter vers: