Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fai Ghiaccio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fai Ghiaccio
Petit Renard
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 01/10/2017
Lieu d'origine : Empire Dalentour

MessageSujet: Fai Ghiaccio   Dim 1 Oct - 17:17

Fai Ghiaccio

Petit Renard



Surnom : Petit Renard : c'est comme ça que Maman m'appelle. Ça a fini par plaire à Papa, comme surnom. Même s'il préfère « mon étoile ».

Âge : J'ai 9 ans, et toutes mes dents. Zéro dent de lait !

Sexe assigné: Je suis une petite fille.

Genre : Capricieuse.

Orientation sexuelle : Non, mais ça va pas, la tête ?

Orientation amoureuse : Beurk beurk beurk.

Race : Je suis une petite humaine.


Personnalité


Caractère : Il est bien trempé, déjà ! Tout le monde me le dit : j'ai carrément horreur qu'on me marche sur les pieds, et s'il le faut j'en viens aux poings. Je respecte l'autorité, mais pas l'autoritarisme, s'il vous plaît merci. Je passe un peu pour hautaine, aussi, mais la remarque me fait mal au cœur : je sais que je suis bavarde et que je dis tout ce que je pense, mais si j'ose le faire c'est que je veux être parfaitement honnête avec vous. Je ne cherche pas à mal. Jamais. Même quand je fais des blagues avec ma fronde, je n'y met pas de caillou (ou alors je ne vise ni des gens, ni des animaux). D'ailleurs, si je vois que quelqu'un a besoin d'un coup de main, ça me fait tellement mal que je dois aller l'aider. Passer à côté sans rien faire, c'est juste impensable. Mais au lieu de demander de l'aide à un adulte, je m'investis directement dans l'action pour m'attaquer moi-même au problème qui tracasse cette personne … et peu importe le problème ! Je donne tout, et parfois très littéralement : qu'est-ce que je vais faire de ma monnaie, moi, alors que je viens de croiser quelqu'un qui en a apparemment plus besoin que moi ? Je partage très volontiers ce que j'ai : mes affaires, mes connaissances, tout ; j'aime tellement voir qu'un cadeau ou un service a fait plaisir ! Mes amis sont gâtés, mais je ne les appelle « amis » que quand je sais qu'ils sont là pour moi et pas pour profiter de ce que je donne volontiers ; qu'ils fassent attention, parce que je suis très rancunière, même quand mes réactions à chaud se sont tiédies. Ce serait dommage qu'ils me brisent le cœur, parce que j'aime jouer avec eux, et chaque fois que je les vois, c'est comme un jour de fête pour moi – pas un jour de fête plein d'inconnus, non, mais un véritable festival fait uniquement de visages familiers, chaleureux, et où je me sens à l'aise.

Physique : Je pense que la première chose qu'on retient après m'avoir vue, ce sont mes cheveux ! Ils sont roux. Pas roux foncé, comme celui d'un renard (même si c'est mon surnom), mais presque blonds, comme ceux de mon grand-père. Ils prennent beaucoup de place : même si Papa les a raccourcis et qu'il me les tresse souvent, ils sont très gonflés et un peu rebelles, alors je les coince presque toujours dans un ruban ou un chapeau pour qu'ils ne me tombent pas dans les yeux (ça pique). Mes yeux sont noisette, d'ailleurs. J'aimais bien leur couleur, avant, mais apparemment c'était celle des yeux de ma mère. Sinon, j'ai un nez, une bouche … des oreilles, aussi. J'ai la peau assez blanche ; elle ne prend pas très bien le soleil, et mes taches de rousseur ressemblent à des écailles. Pas de grosses écailles dures comme sur une cote de maille, mais de toutes petites écailles souples et bien serrées, un peu comme celles qu'on peut voir sur les queues des rats. Vous comprenez pourquoi je n'aime pas trop qu'on les voit. C'est une des autres raisons qui font que je porte beaucoup de chapeaux. La suivante, c'est que j'aime ça, et la dernière, c'est qu'une petite dame doit toujours sortir avec un chapeau. Mais ça, c'est la raison de Maman, pas la mienne. Elle ne manque jamais une occasion de me donner beaucoup à manger, en disant que je suis trop fine et que j'ai les genoux noueux. Je mange à ma faim, mais je crois que ça vient de mon caractère nerveux : j'ai les mouvements rapides et précis, et très souples grâce à tout l'entraînement que me donne Papa. Je ne pense pas que ça vienne de mon sang de dragon : il est très exigeant, et les enfants plus doués que moi me mettent facilement au tapis.

Point(s) fort(s) : Je suis agile, précise et plutôt forte pour mon âge : je manie bien les armes légères qui sont à ma taille, et comme je suis ambidextre comme mon père, je peux changer de main mes dagues de parade, ce qui perturbe les bretteurs. Mais il faut être prêt à tuer pour manier une épée, alors je préfère travailler mes désarmements et le combat à mains nues plutôt qu'avec des objets aussi meurtriers. Je me débrouille assez bien avec une fronde.

Point(s) faible(s) : Mon petit gabarit : j'ai une très mauvaise allonge, et je ne pèse pas très lourd – je suis une enfant, après tout. Un adversaire adulte peut facilement m'envoyer au tapis. Comme mon père n'a pas une très bonne vue, il ne m'a pas non plus entraînée aux armes à distance : je ne sais pas entretenir d'armes à feu et tout ce qui est plus complexe qu'une fronde est un mystère complet à manipuler. Comme j'ai peu d'endurance en parade, j'ai tendance à écourter les affrontements physiques.


Histoire


Famille : J'ai Papa, mon père. Il s'appelle Dante, et il est lieutenant louvetier ; ça veut dire qu'il chasse un peu tout ce qui pose problème dans l'Empire et dans l'Archipel – des monstres, surtout. Même si je sais que je ne risque rien tant qu'il est là, je ne sais jamais s'il reviendra à la maison chaque fois qu'il s'en va. Il y a aussi Maman, qu'on appelle Lietta, et son fils Clavel que je vois très rarement. Evitez de confondre Maman avec ma mère : ma mère, je ne l'ai jamais connue. Apparemment, elle s'appelait Célén. C'est d'elle que je tiendrais mon sang de dragon. Il y a oncle Leo, aussi ! On ne peut pas l'oublier, l'oncle Leo : il est très gentil et me gâte beaucoup, mais je le trouve parfois un peu trop gaga. Pareil pour Mamie Hana, mais ça c'est son surnom de mage elle m'a dit. Son vrai nom, c'est secret. Ensuite il y a mon grand-père, que je dois appeler monsieur. Son prénom, c'est Aravani, mais jamais je n'oserais l'appeler comme ça. Et enfin, il y a Osanajami Kayari – oncle Kayari, qui connaît Papa depuis toujours ou presque.

Lieu d'origine : Je suis une fille de l'Empire, même si je voyage avec l'armée. Ma province de naissance est celle de Dühr.

Passé : Je suis née peu de temps avant que ma mère ne soit agressée par des vampires de la Maghia Krova. C'était une nuit très particulière qui a beaucoup marqué les esprits, parce que l'attaque avait été massive et insidieuse, entièrement dirigée sur les divisions Louvetières : du matériel avait été endommagé, des montures avaient été mutilées et des proches ou des parents avaient été mordus. Pas que les morsures soient un problème en soi : aucun homme ni aucune femme agressés n'avait été vidé de son sang au point d'en faire une goule ; le vampirisme contracté aurait juste été handicapant, mais sans plus. Je parle bien des hommes et des femmes humains : les races bestiales n'ont pas eu cette chance et ont été massacrées. Là où la malchance a frappé, c'était que ma mère avait du sang de dragon dans les veines ; le même qui coule dans les miennes. Confondue avec un ange, laissée exsangue dans les rues de la capitale, mon père a insisté pour l'achever lui-même et veiller à ce que le corps ne soit pas profané : tout le monde sait que les hommes de Tharen sont prêts à payer une véritable fortune le plus petit morceau de dragon, et il ne serait sans doute resté rien de ma mère s'il avait laissé faire. Quand il a appris mon existence, il m'a emmenée, tout simplement, et s'est battu pour me garder en faisant valoir son serment de mariage. Il me dit souvent que j'aurais pu trouver un meilleur père s'il m'avait laissée partir, mais que lui savait pour mon sang, et d'autres encore peut-être. C'est pour ça qu'il a décidé de satisfaire ce qu'il appelle « son besoin égoïste » de me garder près de lui plutôt que me voir partir il-ne-savait-où et sans espoir de savoir ce que je deviendrais. Alors pour m'élever – surtout pour me nourrir, en fait – il s'est remarié le jour même à Maman. Je ne les ai pas souvent vus ensembles, pas plus que je n'ai vu mon frère de lait. Papa me dit de me méfier, que c'est une relation qui part d'un accord financier et qu'on ne sait jamais comment ça va évoluer. Maman n'est pas très aimée dans la famille (une histoire avec son ancien métier, je crois), mais elle est toujours présente pour moi ; comme elle est la seule mère que j'ai connue, je me dis qu'elle me voit elle-aussi comme sa fille.


Autres informations


Arme(s) et équipements : Je suis très souvent en tenue de cavalier, mais si je n'ai pas le choix, je veux bien porter des robes du moment qu'elles ne bloquent pas trop mes mouvements. Je porte pratiquement toujours une paire de bottines en cuir aux motifs des lieutenants Louvetiers. Je n'aime pas les teintes trop vives, mais je porte toujours du rouge quand je sors pour que Papa me garde bien en vue. Je garde toujours une petite sacoche lassée attachée à ma ceinture où que j'aille : elle contient un tout petit couteau, ma fronde, une paire de gants en cuir pour l'escrime et – vous moquez pas, s'il vous plaît – ma poupée, dont j'arrive pas à me séparer.

Pouvoir(s) : Rien du tout. Dommage, ce serait bien pratique.

Passions : J'adore ma petite fronde pour aller embêter les gens en ville, et j'aime beaucoup l'escrime qui me fait passer du temps avec mon père, et aussi avec certains jeunes qu'il invite régulièrement. Mais ce que j'adore par dessus tout, c'est les balades en forêt ! J'ai l'impression de revivre quand j'arrive à la campagne. Comme Mamie s'y sent bien aussi, elle me raconte des tas de choses sur les plantes, et on peut chasser avec des pièges. Le soir, je l'écoute jouer de la musique et se souvenir de vieux contes. Là bas, on a toute la place qu'on veut pour monter à cheval ! J'espère réussir à monter à cru, un jour !

Aversions : Les cours politiques et ceux de géographie. Même avec Papa, ça marche pas : j'accroche pas du tout. Autant j'aime bien les études culturelles, autant l'histoire, avec toutes ses dates, c'est une vraie plaie. Sinon, ce que je déteste … il y a les foules : je m'y sens très mal, et Papa a dû me retirer de l'école pour ça. Je n'aime pas non plus les robes trop serrées qu'il faut porter en ville, dans l'Archipel, ni comment les gens me regardent quand je suis avec mon père. Je pense que ça a un rapport avec ma mère, et je déteste qu'on nous compare. Monsieur Aravani me fait un peu peur, aussi. Et tant qu'on en est aux gens que je préfère éviter, même si beaucoup dans le lot ne me posent pas de problèmes (comme ceux que je vois à l'entraînement), il y a les amis de mon père – surtout ceux à qui il interdit de me voir.

Position vis-à-vis des terres sauvages : C'est un pays de monstres et dont les paysages ne peuvent pas même être imaginés … bien sûr que je vais suivre toute l'actualité à leur sujet !

But : Je ne sais pas … je rêve de pouvoir m'installer à la campagne, avec Papa ; dans les plateaux de Lies, par exemple. Mais loin, très loin de tout : là bas, plus de ville, plus de devoir, plus de monstres. Ça pourrait être bien.



Vous

Pseudonyme : Mél, ou plus souvent Jubel. :-)
Comment êtes-vous arrivé ici ? De Févlia en Févlia, j'ai fini par atterrir sur Feia. Je fais partie du navire, partie de l'équipage !
D'où vient votre avatar ? Wikiart, comme son papa.
Autre(s) compte(s) sur Féia : Dante Ghiaccio, Zima Targavin et Alhazen Rivail. Oui, déjà, mais Fai vient mettre de l'ambiance !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cirrus
Exilé de Syab
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 24
Lieu d'origine : Province de Skavot (Syab)

MessageSujet: Re: Fai Ghiaccio   Lun 2 Oct - 4:35

Ouaiiiiis ! Fai ! =D
C'est okay pour moi !

Vivement notre RP ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fai Ghiaccio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Les Personnages :: Fiches acceptées-
Sauter vers: