Dans un monde de technologie et de magie, la course à la suprématie est enclenchée. Quel camp choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dresla, déesse de la magie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Céosus
Dieu Fondateur


Messages : 24
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 27

MessageSujet: Dresla, déesse de la magie   Mar 16 Aoû - 11:21

Dresla



La déesse Dresla sous sa forme farïd.



Apparence :
Dres la a tpujours été plus confortable sous la forme d'un grand renard blanc aux taches noires, possédant neuf longues queues touffues, son visage orné de six yeux violets, trois de chaque côté.
En forme Farid, elle est grande de près de deux mètres, avec un ventre beige, sa fourrure est d'un bleu royal et ses yeux sont violets. Elle a une longue chevelure noire légèrement ondulée qu'elle laisse libre. Elle est souvent vêtue d'une simple robe blanche dont l'apparence varie selon son humeur.
En forme humaine, sa peau est rosée, ses cheveux sont bicolores, noirs et blancs, sa robe est plus élaborée et ornée de bijoux.
Les Nains lui attribuent une peau basanée et une chevelure épaisse de couleur charbon avec une robe plus pratique.
Chez les dragons, elle est l'archétype de la noblesse, un corps élégant, quatre ailes plumées, une longue crinière tout le long du cou. Son corps est blanc, recouvert de taches noires qui fluctuent constamment.
Dresla est également manchot, il lui manque son bras droit depuis que sa fille Warui lui a arraché en combat. Dans toutes ses représentations, elle garde la même couleur pour ses yeux.

Personnalité :
Dresla est une déesse douce. Maîtresse de la magie, rien ne lui fait plus plaisir que de voir de nouveaux sorts être mis au point, de jeunes magiciens maîtriser leur art, des ingénieurs qui combinent magie et technologie ensembles. Elle a une aversion envers les mortels qui cherchent à pervertir la magie et la soumettre à leur idéaux, les punissant souvent de façon indirecte. Elle a moins de rancune envers les êtres qui n'emploient pas la magie et ne la voir pas nécessaire mais elle grince des dents quand même, la magie faisant partie intégrale du monde, ce qui pousse à une rivalité entre elle et Sravlos, le dieu de la terre.

Histoire :
Dresla est parmi les divinités les plus anciennes de Féia, ayant participé à sa création depuis le tout début, y compris durant le Ragnarök où les dieux ont recommencer Féia de nouveau. De son vrai nom, Mahna, elle représentait l'essence magique. Elle imprégna le monde de sa magie et bientôt les créatures y vivant furent capable de s'en servir. Elle donna aux mortels ses préceptes, qu'elle-même suivait, sur l'utilisation de cette source de pouvoir et retourna dans son domaine divin, observant comment les gens se servaient de son cadeau. S'ils ne la respectaient pas, elle envoyait ses messager ou des héros terrasser les mécréants. Elle se souvient du temps ou parmi les dieux il y avait encore les dieux des elfes et la chute de ceux-ci aux mains de Lolthéa qui s'enfuit dans le Daemonium avec ses disciples devenu les Drows. Avant que la technologie n'avance au point de devenir commune, elle donna naissance à Warui qui devint la déesse de la liberté. Malheureusement, celle-ci prit son titre au pied de la lettre et s'en prit à coeur joie avant d'entendre la raison mais pas avant de commettre un acte qui la laissa marquée. Alors que Dresla tentait de ramener à la raison, Warui osa prononcer le véritable de nom de sa mère, lui enlevant ses pouvoirs pendant un bref moment, et profitable de cette fenêtre d'opportunité pour l'attaquer et lui arracher son bras gauche. Le cri de douleur et de peine de Dresla lui fit prendre conscience que ses actes venaient avec des conséquences et Warui, terrifiée par l'acte qu'elle venait de commettre, comprit que sa liberté ne pouvait empiéter sur celle des autres. Lors des Croisades, Dresla surveillait le mortel Stryfe et son armée d'humains anti-magie et lorsque celui-ci transcenda son enveloppe mortelle, lui fit très vite savoir sa position et sa puissance. Le temps fit en sorte que les deux se respectent sans que leurs vénérateurs ne cessent de se taper dessus.

Dogme :
«La magie est un torrent qui parcourt le monde, il ne faut que suivre le flot»

- Culte: Dresla étant une déesse majeure du panthéon de Féia, ses disciples sont par milliers. Tout mage peut être considéré comme un disciple de Dresla, puisqu'elle représente la magie. Un mage peut très bien se proclamer non-croyant cependant, cela n'empêche pas la déesse de veiller sur lui. Savoir manier sa magie intérieure et la développer est cruciale et ceux qui travaillent pour améliorer leurs prouesses sont les bienvenus. Ceux qui préfèrent se servir de raccourcis sont considérés comme des tricheurs ou des hérétiques. Mais une telle personne qui tient à se servir de la magie sans être mage et sans arrière-pensée peut mériter la bienveillance de Dresla.
- Équipement:
- Lieu d'apprentissage:
- Cérémonies:
- Clergé:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feia.forumrpg.org
 
Dresla, déesse de la magie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hécate♠Déesse de la Magie, de la Lune et de l'Ombre
» Hécate déesse de la magie noire
» Hécate déesse de la magie noir
» Hecate la déesse de la magie et surtout allié de Zeus
» Rilyntlar Div'Arght [Haute Prêtresse de la Déesse des Âmes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Féia, terres de conflits et de passion :: Présentation :: Le Monde de Féia :: Panthéon-
Sauter vers: